Pourquoi des profils migratoires
La question des migrations et du développement reste élevée sur l'agenda politique mondial. Les pays et les organisations internationales perçoivent de plus en plus les migrations comme un phénomène dont les effets positifs en termes de développement peuvent être importants, à condition que des politiques appropriées sont en place.
Compte tenu de l'impact des initiatives dans le domaine des migrations et du développement, une approche fondée sur les preuves qui prend en compte les réalités des pays en développement est nécessaire. Afin de développer une offre sur mesure, approche de partenariat pour les pays en développement, une meilleure compréhension de la situation migratoire et des questions connexes est une condition préalable. Dans cette optique, la Commission européenne a proposé la création d'un profil de migration (MP) pour chacun des pays en développement intéressé. Ce document, qui sera établi par la Commission en coopération avec les pays, permettrait de réunir toutes les informations relatives à la migration et le développement, permettant ainsi une meilleure approche de la politique et de contribuer à une meilleure compréhension des résultats des politiques mises en œuvre.
Chaque député aurait pour but de recueillir des informations sur des questions telles que la situation du marché du travail, taux de chômage, du travail et de l'offre et la demande actuelle ou potentielle des pénuries de compétences par secteur et par profession, les besoins en compétences dans le pays, les compétences disponibles dans la diaspora, des flux migratoires, les flux financiers entrants et sortants liés aux migrations, y compris les envois de fonds de migrants, ainsi que les aspects sexo-spécifiques et celles qui sont liées à des mineurs.
Députés devraient également inclure un aperçu du cadre politique du pays considéré, y compris les instruments juridiques relatifs à la migration. Une vue d'ensemble des projets et autres initiatives dans le pays pourrait également être inclus. Ils devraient enfin ont pour but d'évaluer à la fois le court et à long terme sur les pays en développement des marchés du travail des différents liés à la migration des politiques, si possible à un niveau sectoriel et professionnel.